top of page

Abonnements aux options : casse-tête en vue pour les assureur

Si jamais votre voiture est volée ou accidentée au point d’être non réparable, votre assureur est tenu de vous indemniser. 😅 Pour ce faire, il s'en remet à un expert auto qui va déterminer la VRADE (valeur de remplacement à dire d’expert). Dans le monde d’avant, la chose était “simple” : il suffisait de se baser sur le prix de véhicules comparables, présents sur le marché de l’occasion.


Équipements à la carte 🗺

Mais l’exercice risque bien de se complexifier, avec, depuis quelques années, la « softwarisation » des véhicules. 📱 Les constructeurs, de plus en plus, livrent leurs voitures truffées d’équipements, que le client peut, moyennant finance, activer à tout moment.

Ce sont, par exemple, les fameux sièges chauffants de BMW, qui ont défrayé la chronique à l’été 2022. Si je veux bénéficier de cet élément de confort pendant les quatre mois d’hiver, je souscris à cette option. ⛄ Libre à moi, dès le retour des beaux jours, de suspendre mon abonnement.


Au bout des doigts 👇

C’en est donc fini du long catalogue d’options à compulser au moment de commander le véhicule. Le hardware est déjà à bord et tout se passe désormais sur le store du constructeur, comme on achèterait une application pour smartphone.

L’éventail est large (du système d’aide à la conduite jusqu’à l’accès à des plateformes de contenus en ligne) et les durées d’engagement varient, avec des tarifs dégressifs. Ainsi, pour nos chers sièges chauffants, vous aurez plusieurs choix 🤔 : 20 € pour un mois, 180 € pour une année ou 280 € pour trois années.


Brouillage des catégories ? 🌫

Mais quel rapport avec la VRADE ? Eh bien, c’est que ce tournant de l’industrie automobile vient ébranler notre conception de ce qu’est un équipement. 🤷‍♀️ Naguère, un équipement était présent sur un véhicule ou ne l’était pas. Et cela entrait évidemment en ligne de compte pour en établir la valeur.

Or imaginons maintenant que vous avez souscrit à une option pour trois ans et que, deux ans plus tard, votre voiture est emboutie. 💥 Cette année d’abonnement, déjà payée, ne doit-elle pas logiquement être comptabilisée dans la VRADE ? Et cela, en vertu d’un principe simple : l’indemnisation est censée correspondre à la valeur exacte de votre bien au jour du sinistre.


Du pain sur la planche 🍞

Chez EvaluCar, avec plus de 200 000 valeurs de marché automobiles calculées chaque année pour le compte des experts et assureurs, nous nous sommes d’ores et déjà emparés de cette problématique.

En effet, fixer la valeur d’un véhicule pourrait donc désormais nécessiter quelques opérations subsidiaires :

➡ dresser une liste précise de tous les équipements actifs (ceux déjà en fonction à la livraison et ceux souscrits ensuite à l’initiative du propriétaire)

➡ déterminer la période de validité restante pour chaque option

➡ attribuer dans le détail une valeur à chacune de ces options


Un joli casse-tête en perspective… 😖

コメント


bottom of page