top of page

Fiscalité des VE : bientôt le retour de manivelle ?


Voiture electrique en charge


Aubaine le plus souvent, les avantages fiscaux ont parfois l’inconvénient de créer une situation artificielle, qui est source d’incertitude pour les consommateurs. 🤔 Les propriétaires de VE ont pu jusqu’à présent bénéficier de formidables mesures incitatives… En attendant un grand revirement ?




Aïe ! 💸



Car l’électrification du parc ne semble pas, à terme, financièrement soutenable pour l’État. Même s’il suspend (ça baisse déjà…) ses politiques d’aide à l’achat, la perte des revenus liés aux taxes sur les carburants laissera un trou béant. 🕳️



La TICPE a représenté 16,4 Mds d’euros en 2023 [1], soit 6 % des recettes globales. En 2019, un rapport sénatorial calculait que le coût total de l’électrification pourrait s’élever sur 20 ans à quelque 500 Mds. [2]




Sortez les calculettes 🖩



Pour mieux mesurer le biais créé par la fiscalité, je me suis livré à un petit calcul.


J’ai pris les données d’un véhicule essence :


➡️ sa consommation moyenne, soit 7,5 l aux 100 km [3] ;


➡️ un prix au litre autour de 1 euro 90, soit 14,25 euros pour 100 km ;


➡️ la part des taxes (TICPE, TVA, TGAP et taxes associées [4]) qui comptent pour 60 % du prix, soit 8,55 euros pour 100 km.



Puis, j’ai fait la même chose avec un VE :


➡️ une consommation moyenne de 17,5 kWh aux 100 km ;


➡️ une taxation (TIFCE et TVA) du kWh à hauteur de 0.0252 euro [5] ;


➡️ un montant des taxes pour 100 km qui est donc de 44 centimes.



44 centimes contre 8,55 euros, c’est dérisoire – presque 20 fois moins !




Retour de manivelle 💫



Faisons maintenant l’hypothèse d’un État résolu à ce que les VE génèrent autant de recettes que les véhicules thermiques. Cela équivaut, comme on l’a vu, à relever de quelque 8 euros pour 100 km les taxes sur la recharge des batteries.🪫



Or recharger de chez vous, disons, une Megane E-tech EV60 vous revient actuellement à environ 15 euros pour 350 km d’autonomie. [6] Une « fiscalité harmonisée » ferait bondir le prix à près de 44 euros. De quoi rendre les VE nettement moins concurrentiels…




Là-bas, déjà…🗺️



Ce qu’on peut observer à l’étranger vient en outre étayer le scénario :



➡️ Depuis 2021, l’État de Victoria, en Australie, a instauré une taxe kilométrique (1,58 centime d’euro par kilomètre) sur les VE. 



➡️ L’État d’Alberta, comme précédemment le Texas ou la Floride, vient de décider d’une taxe annuelle de 200 $ (135 euros) pour les propriétaires de VE. Officiellement, pour contribuer à l’entretien du réseau routier. 



Ça commence comme ça… 🤫



Sources : 

Comments


bottom of page