top of page

Industrie automobile : vers une "guerre des boutons".


Deux photos représentant un volant et GPS

Un peu à l’image de nos vies, les écrans envahissent nos voitures. 🚗 Et un nombre grandissant de fonctionnalités sont désormais activables via des dalles numériques tactiles : climatisation, feux de détresse, essuie-glace, etc.




Plein les mirettes 🤩



Certains modèles poussent la chose particulièrement loin, telle la Mercedes EQS, dont le bien nommé « Hyperscreen » occupe l’intérieur du véhicule sur toute sa largeur et centralise la quasi-totalité des commandes [1]. 



C’est très joli, c’est « futuriste » et cela permet aux constructeurs de faire évoluer les modèles par une simple reprogrammation informatique 👩‍💻 – sans donc avoir à produire de nouveaux composants. Mais il y a un gros bémol.




Clic ! 🖲️



Car les antiques poussoirs, interrupteurs ou manettes sont beaucoup, beaucoup plus pratiques. Avec un minimum d’entraînement, en effet, le conducteur dirige sa main intuitivement jusqu’à la commande recherchée. 👉



On appelle cela la « mémoire musculaire », celle qui permet d’effectuer une action les yeux fermés [2]. Ou les yeux, plutôt, grands ouverts sur la route, car l’écran a l’immense inconvénient de monopoliser (ici comme ailleurs !) notre attention. Surtout quand une interface pas très bien conçue vous égare parmi les menus.




Attention (en) danger 🙈



La dangerosité des écrans tactiles embarqués n’est plus à démontrer. En 2022, le magazine automobile suédois Vi Bilägare a mis au point une petite expérience [3]. On a demandé à un groupe de volontaires de réaliser, à bord de différentes voitures, quatre tâches simples tout en conduisant sur autoroute. 🛣️



Au volant d’une vieille Volvo de 2005, donc toute remplie de boutons, il a fallu 10 secondes. Au volant d’une Tesla Model 3, ça en a pris 23,5. C’est non seulement plus long, mais la grosse différence est qu’il s’agit ici d’un laps de temps passé à ne pas regarder la route. Plus de 600 mètres quasiment parcourus les yeux bandés...




Les revenants 🪃



Un constat assez édifiant pour justifier le retour des boutons ? On dirait bien. Euro NCAP - For Safer Cars, Vans & Trucks, l’organisme qui évalue la sécurité des voitures vendues en Europe, a dévoilé les contours de ses nouveaux tests prévus pour 2026 [4]. Les meilleures notes seront réservées aux modèles disposant de « commandes physiques séparées » pour les fonctionnalités les plus élémentaires (clignotants, klaxon et quelques autres). ✅



Déjà, en 2022, Volkswagen, suivant en cela l’avis de sa clientèle, avait commencé à prendre ses distances avec le tout-tactile. Savoir revenir de ses erreurs, n’est-ce pas aussi le propre de l’intelligence ?




Sources :

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page