top of page

Chat GPT : comment va-t-il transformer l'assurance ?

Rédiger et analyser des textes en une fraction de seconde, c’est ce que désormais l’IA, ChatGPT en tête, sait faire excellemment. 🗨🤖 L’apparition de cette nouvelle ressource a suscité autant d’enthousiasme que d’interrogations. Mais une chose est sûre, le monde des assurances devrait à terme en sortir transformé…


Toute une partie du métier d’assureur repose en effet sur le traitement et la production d’information. Tout un ensemble de tâches qui promettent, en s’automatisant, des gains importants en termes d’efficacité. 👌 Prenons quelques exemples.



À votre service !


🙏 C’est du côté du service client que ChatGPT semble appelé à s’imposer le plus aisément :

➡ avec des plateformes de gestion des réclamations qui réduisent à néant le délai d’attente

➡ avec des chatbots apportant, sans script préétabli, des réponses précises et personnalisées aux assurés Les premières enquêtes rapportent un taux de satisfaction supérieur à celui d’une interaction en direct avec un conseiller… 😊



La traque 🕵️‍♀️


La lutte contre la fraude devrait aussi bénéficier de l’arrivée de ChatGPT. Ses capacités d’apprentissage automatique devraient l’amener à scruter les interactions avec les assurés et à y repérer les termes associés à des mensonges ou des anomalies dans les déclarations. 🤥


Par exemple, suite à un sinistre, l’agent conversationnel pourra analyser la description fournie par l’assuré en la comparant aux éléments matériels relevés par ailleurs, remonter dans l’historique de ses déclarations, etc.



Du sur-mesure 📏


Lecteur implacable, ChatGPT sera également en mesure, une fois bien entraîné, d’isoler dans la masse des interactions avec les assurés les informations concernant leurs antécédents de santé, de conduite, etc. 📝


Cela afin de mieux appréhender les risques associés aux différentes catégories de clients et d’ajuster le montant des primes en conséquence.



Rien de neuf ? 🤔


Pourtant, l’usage de l’IA dans le monde des assurances n’a pas attendu ChatGPT. Et toutes les pistes que nous venons d’évoquer sont déjà explorées depuis quelque temps par l’insurtech.


Comme le résume bien Lawrence Buckler de chez Sprout.ai, l’effet le plus immédiat de ChatGPT sur le secteur, c’est d’élargir l’utilisation de l’IA à de nouvelles sphères de l’existence et de mettre ainsi le citoyen moyen plus à l’aise avec ses applications dans le domaine de l’assurance.



Du jour… au surlendemain 👀


Et puis, si les choses vont vite, un certain nombre de limites restreignent pour l'heure le déploiement de ChatGPT :

➡ la nécessité pour chaque entreprise de mener une réflexion pour adapter efficacement cet outil à ses propres données et sa propre stratégie ;

➡ une fiabilité des informations encore perfectible, qui impose, sur les questions sensibles, le contrôle des contenus par un œil humain ;

➡ des failles entourant le traitement des données confidentielles. 💔


#assuranceauto#assurances#insurtech#chatbot#intelligenceartificielle#ia#digital

bottom of page