top of page

Mondial de l'auto : un dernier pour la route ?

Véritable élément du patrimoine national, le Salon de l’auto de Paris a connu en 2022 une 89e édition aux résultats très décevants. 😪 Si bien que, sauf à pouvoir se réinventer de fond en comble, ce type d’événement semble appelé à disparaître.



C’était mieux avant… 👴


Le Mondial de l’auto, créé en 1898, a une glorieuse histoire derrière lui. Pendant des décennies, les autocars 🚌 ont afflué de toute la France et d’au-delà, conduisant amateurs et curieux à la découverte des derniers modèles.


Premier salon auto au monde, l’événement a connu son âge d’or il n’y a pas si longtemps. Ses records d’affluence, à plus de 1,4 million de visiteurs, datent des années 2010. Avant que le public et les constructeurs ne se fassent plus rares… 📉



La messe est dite ? ⚰


Alors, oui, tous les salons automobiles souffrent (celui de Genève est annulé pour la quatrième fois consécutive), mais avouons que le bilan 2022 est famélique :

→ 400 000 visiteurs, dont 60 % de Franciliens ;

→ une dizaine de marques présentes dont seulement 5 européennes ;

→ 14 véhicules (patience ! ⌚) à tester sur le centre d’essai.



Mieux dans MON salon 🖥


On en conviendra aussi, l’objet voiture ne soulève plus les foules comme autrefois.


Mais il faut voir aussi à quel point la révolution digitale a « ringardisé », en un rien de temps, ce genre de salon ⚡. En effet, aujourd’hui, pour se faire une idée sur un véhicule, on peut :

→ « jouer » avec le configurateur présent sur les sites des constructeurs et visualiser sa future voiture avec un niveau de réalisme bluffant ;

→ trouver sur YouTube pléthore d’essayeurs plus ou moins amateurs qui le décortiquent dans les moindres détails 👨‍🏫 ;

→ consulter des sites qui regorgent d’informations techniques ultra pointues sur chaque modèle ainsi que d’avis de propriétaires.



Nulle part ailleurs ? 👀


Pour continuer d’exister, la porte semble donc étroite. Et il est certain qu’il faudra déployer des trésors d’imagination afin de proposer au public des expériences et des sensations qu’un écran ne pourra pas lui apporter. 🤓


Une des rares réussites du salon 2022 était d’ailleurs le choix audacieux fait par Peugeot d’exposer la nouvelle 408 en suspension dans une bulle géante, et visible du coup sous toutes les coutures.


Nos voisins allemands, eux, ont su apporter une réponse vigoureuse à la désaffection du Salon de Francfort. Rebaptisé IAA Mobility et organisé désormais à Munich, il a changé d’approche et s’est largement ouvert aux mobilités douces. 🛴


Pour devenir à terme le dernier grand salon survivant en Europe ?


Comments


bottom of page