top of page

Rouler sans assurance : quels risques ?

Phénomène massif et en progression, le défaut d’assurance auto a des conséquences redoutables. 🤦‍♀️ Aussi bien pour les contrevenants eux-mêmes que pour l’ensemble de la société.



La vignette aux oubliettes 🙄


On estime à 800 000 le nombre de nos concitoyens conduisant un véhicule non assuré (34 % de plus qu’en 2010).


Le baromètre du FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires) nous livre leur portrait-robot. 🤖 C’est un homme, qui a entre 18 et 35 ans, et dont les revenus vont de médians à modestes.


Les difficultés économiques en effet (et le poste de dépenses de plus en plus important que peut constituer une police d’assurance) expliquent dans bien des cas le manquement à cette obligation.



Attention danger ! 💥🚗


Mais, pas à une imprudence près, ces personnes :

→ sont souvent aussi en défaut de permis ;

→ contribuent au juteux trafic des faux contrats d’assurance ;

→ sont surreprésentées parmi les auteurs d’accidents de la route ;

→ cèdent, conséquence logique, plus facilement à la tentation du délit de fuite pour échapper à cette accumulation d’infractions. 💨



Un risque inconsidéré 😲


Et il faut dire que l’amende n’est pas franchement dissuasive : si tout va bien, 500 euros la première fois… Soit moins que les 611 euros que coûte en moyenne une assurance chaque année. ⚖


Ce qui par contre devrait théoriquement en décourager plus d’un, c’est la perspective de passer une bonne partie de son existence à rembourser, faute d’assurance au tiers, les victimes d’un potentiel accident.


Car si le FGAO est là pour qu’aucune victime ne soit privée d’indemnisation, il fait ensuite en sorte de récupérer les sommes versées auprès du responsable, une fois celui-ci identifié. Et les montants sont, au passage, majorés de 10 %. 💸



Contrôles tous azimuts 👀


Depuis 2019, la police a accès au Fichier des véhicules assurés (FVA), qui leur permet lors d’un contrôle de vérifier si tout est en règle. Son couplage avec les technologies de lecture automatique de plaques 🔭 devrait se généraliser (notamment avec le déploiement des ZFE et le « scan » des vignettes Crit’Air).


En outre, en 2021, une proposition de loi visait à ajouter au contrôle technique un nouveau point concernant l’assurance. Cela dans le cadre d’un projet plus large de réduction des tarifs des assurances auto : les non-assurés, en ne versant pas au pot commun, renchérissent indirectement les primes pour le reste de la population. 📈



Le processus législatif n’a pas, à ma connaissance, été mené à son terme. Mais on dirait quand même bien que l’étau se resserre…


Comments


bottom of page