top of page

Toujours plus d'assurtechs

Mise à jour 23/08/2023


L’assurtech est un véritable levier de performance au service des métiers de l’assurance.


D’ailleurs, leur nombre ne cesse d’augmenter (d’après Klein Blue Partners, elles étaient 202 en septembre 2019, 212 en septembre 2020 et 224 en janvier 2021 📈).


Parmi ces 224 start-up recensées, la moitié propose aux assureurs et courtiers des solutions innovantes. Ce sont donc autant d’opportunités pour les différents acteurs de l’assurance de bénéficier d’une expertise technologique et de nouvelles pratiques en matière d’expérience client.


Ainsi, plutôt que d’identifier l’assurtech comme une potentielle menace, il me semble que les compagnies d’assurances devraient percevoir cet écosystème comme un partenaire de leur croissance.


Après tout :


➡ Les banques dites traditionnelles ont intégré les banques en ligne.

➡ L’industrie pétrolière investit dans les énergies vertes.

➡ Le marché du mobile s’est transformé avec l’avènement des MVNO et des forfaits à prix réduit.


Dans la même lignée, la transformation de l’assurance automobile telle que nous la connaissons aujourd’hui, et notamment de la gestion des sinistres, me paraît aujourd’hui incontournable : nous devons enchanter, accélérer, digitaliser les parcours clients et aller vers plus d’efficience.



Mise à jour du 23/08/2023

2 ans plus tard, l'heure n'est plus à la fête. La cause ? La hausse des taux d'intérêt qui redonne de la valeur au risque et exige de la rentabilité. Finis les tours de table sans limite qui offraient de généreux pactoles pour financer, quoi qu'il en coûte, une hyper-croissance. Dans ce nouveau paradigme, les fondamentaux de l'économie refont surface : il faut être rentable !


La conséquence est immédiate et les premières jeunes pousses, comme Luko ou Appenin, ont vu leur aventure stoppée net.


Cependant, il ne faut pas noircir le tableau, car la pertinence des assuretechs demeure. En effet, elles permettent de combler toutes les lacunes des acteurs traditionnels, essentiellement grâce au digital. L'avenir reste donc favorable, mais il faudra désormais placer la rentabilité au cœur des priorités.


#assurance#automobile#assurtech#insurtech

bottom of page