top of page

Collaboration Assurances x Assurtechs

Mise à jour le 26/09/2023


Pourquoi la collaboration entre les assureurs « traditionnels » et les AssurTechs est-elle une stratégie nécessaire pour le secteur de l’assurance ?


Pour ma part, je pense que contrairement aux idées reçues, ces deux acteurs ne sont pas concurrents, mais plutôt deux maillons complémentaires qui ont tout intérêt à collaborer.


D’ailleurs, dans une publication d’avril 2020, Capgemini aboutissait déjà à la conclusion de « la nécessaire mutualisation des forces (de ces 2 acteurs) pour une transformation profonde de l’industrie (de l’assurance) ».


En effet, les AssurTechs infusent l’innovation sur le marché en s’appuyant sur les assureurs « traditionnels » qui agissent comme des incubateurs. En retour, ces derniers bénéficient d’un large panel de solutions à moindre coût, avec une agilité et une créativité que la « lourdeur » de leur structure ne leur permet pas.


Citons par exemple :


EvaluCar et son outil d’aide à la gestion des sinistres pour les véhicules non réparables


ou


Shift Technology qui s’appuie sur l’IA pour détecter la fraude aux assurances


ou encore


Tractable pour l’automatisation des chiffrages des dégâts sur les véhicules


Pour autant, peut-on craindre que des AssurTechs viennent concurrencer les assureurs en place ? Personnellement, je ne le pense pas, et ce, pour trois raisons :


➡ Les AssurTechs ne proposent généralement que des solutions répondant à des besoins très spécifiques sur la chaîne de valeur, ce qui ne leur permet pas de proposer une solution globale aux assurés


➡ L’intensité capitalistique du secteur impose des moyens colossaux


➡ Le contexte réglementaire crée une sérieuse barrière à l’entrée


Ainsi, plutôt que d’entretenir une fausse idée de concurrence entre ces deux acteurs, il me semble que promouvoir leur synergie permettra de créer plus de valeur et surtout de mieux répondre aux nouveaux besoins des assurés. Mais pour cela, il faut encore que les mentalités et la culture évoluent un peu !


Comentarios


bottom of page