top of page

I.A. Le prix de la prudence


Bras robotique , livre entouré de chaines


L’avènement de l’ I.A. est autre chose que celui du bilboquet ou du feu tricolore.🚦Et il ne s’agit en rien de minimiser le potentiel qu’ont ces nouvelles technologies d’ébranler le paysage que nous connaissons. 



Des personnalités de premier plan et expertes en la matière, telles que Geoffrey Hinton ou Sam Altman, ont d’ailleurs cherché à alerter l’opinion sur les risques associés : deepfakes, désinformation, violation de la vie privée, destruction d’emplois, usages militaires, etc. [1]



Qu’il faille rester vigilant, c’est donc une évidence. Cela, pour autant, ne nous dit pas sur quel cran il convient de placer le curseur entre régulation et exploration. 🪜 



Car beaucoup se sont félicités de voir l’UE « innover » en proposant avec l’IA Act le premier texte législatif de portée générale encadrant l’ I.A. Marianne Tordeux Bitker, la directrice des affaires publiques de France Digitale (c'est l'association qui porte dans notre pays les intérêts de la tech), s’interroge cependant. Ce text va-t-il permettre l’éclosion de champions européens de l’IA ? [2]



Face à la nouveauté, en effet, toujours le même dilemme : s’évertuer à conserver l’existant ou faire le pari de la destruction créatrice. Les innovations métamorphosent nos sociétés, nos métiers et nos vies – il en va ainsi depuis les origines de la technique. 🔥 Et l’IA marque un nouveau chapitre de cette longue histoire. 



Lorsqu’une révolution d’une telle ampleur pointe le bout de son nez, elle apporte son lot de balbutiements, d’incertitudes et d’abus. Le voyage commence forcément par une sorte de virée au far-west, et il faut l’accepter. 🤠



Mais le pragmatisme ici aurait plutôt pour principe : d’abord l’exploration, ensuite (et ensuite seulement) la régulation. Faute de quoi nous pourrions bien nous enliser dans des réflexions stériles, sans être jamais en mesure de relever le double défi qui se présente : 


➡️ maîtriser la technologie en elle-même, les algorithmes, la conception des systèmes apprenants, le développement des puissances de calcul – enjeu non seulement économique, mais géopolitique et stratégique ; 


➡️ déployer des applications de l’IA afin de rendre nos entreprises plus compétitives sur leurs marchés respectifs.



Dit autrement, rester focalisé sur les périls mis en exergue aujourd’hui, c’est négliger un risque dramatique à long terme : celui d’avoir démarré trop tard et de laisser passer le train. 💨 Et si d’aventure les menaces d’une IA dévoyée se concrétisent, il faudra savoir faire confiance à l’intelligence, collective cette fois, pour trouver des solutions aux problèmes, une fois qu’ils sont là. 



Un parallèle peut être fait avec la bombe atomique. Après une course à l’armement débridée, les grandes puissances ont su s’accorder sur le principe de non-prolifération. La situation est loin d’être parfaite, mais la planète n’a, pour l’instant, toujours pas explosé. 😮‍💨



Sources :


Commentaires


bottom of page