top of page

Tesla Insurance arrive en Europe

La nouvelle agite depuis quelques semaines le milieu des assurances : l’arrivée imminente de Tesla Insurance en Europe. Qu’il faille ou non s’en inquiéter, une chose est sûre, le sujet mérite réflexion. 💭



La data qui change la donne 🦾


L’innovation repose sur quelques principes :

1️⃣La « smart car » analyse les données de conduite de l’automobiliste (vitesse dans les courbes, alertes anti-collision, etc.)

2️⃣ Ces informations, compilées, permettent de lui affecter une note sur 100.

3️⃣ Plus la note est bonne, plus l’automobiliste est considéré comme prudent, et moins le montant de sa prime sera élevé (avec des frais d’assurance qui baissent parfois jusqu’à 60 %). 🤑



À chacun son dû ️⚖


Au premier abord, ce nouveau modèle semble à la fois plus juste et plus vertueux.


Plus juste, parce que les primes d’assurance sont normalement calculées à partir de moyennes et les coûts répartis parmi l’ensemble des clients. Leurs montants ne sont individualisés qu’à la marge (en bonus et malus), les assureurs ne pouvant s’appuyer que sur l’occurrence ou non d’accidents. 💥🚗


Or la survenue d’accidents reste à la fois relativement rare (Dieu merci !) et elle comporte une part de hasard. Le score Tesla fournit un indicateur beaucoup plus fin pour juger du sérieux au volant de chacun.



I see you ! 👮‍♀️


Plus vertueux, aussi, puisque l’ordinateur de bord agit sur les conducteurs à la manière d’un petit gendarme embarqué, à la fois tatillon et omniscient. Car Tesla dépasse de loin la Sécurité routière et dans ses exigences, et dans ses moyens.


Le Code de la route répertorie, en effet, un ensemble d’infractions « grossières ». Et c’est comme si Tesla la complétait désormais avec une multitude de micro-infractions (et de micro-sanctions reflétées par la prime). Vous vous efforciez déjà de ne pas passer au rouge, vous allez apprendre les freinages en douceur ! 😫


La Sécurité routière a en outre des capacités de contrôle comparativement très limitées. Vous pouviez toujours espérer esquiver le radar… sauf que le radar est livré avec la voiture et que plus rien ne lui échappe. ️👁



Que penser ? 🤔


Derrière ce qui apparaît comme un facteur de progrès, on ne peut toutefois s’empêcher de voir le côté Big Brother. Avec un dispositif qui vient rogner sur nos libertés et se confronte à notre besoin irrépressible de transgresser, de temps à autres, les interdits.


Selon moi, son succès dépendra de deux choses :

➡️ sa capacité à tolérer des « écarts » ponctuels (sans qu’ils n’impactent trop lourdement le scoring) ;

➡️ la possibilité d’économiser au moins 30 % par rapport à une assurance classique… sûrement le prix de notre liberté.


Commentaires


bottom of page