top of page

Vols de véhicules : rebond mondial historique !

Les choses, depuis des années, allaient en s’arrangeant. Puis arriva 2022, qui vit, à travers le monde, un boom brutal des vols de véhicules. 🤦‍♂️ Dans un contexte qui, pour différentes raisons, suscite de plus en plus de « vocations ».


Partout, tout le temps 🗺

Un petit panorama, d’abord, pour mesurer l’ampleur des dégâts :

➡ L’Italie, qui a le plus fort taux d’Europe, a vu le nombre de voitures volées augmenter de 18 % en un an.

➡ Les assureurs canadiens ont subi des pertes records, estimées à plus de un milliard de dollars.

➡ En Nouvelle-Zélande, avec un terrible + 43 %, le nombre de voitures volées a dépassé celui des nouvelles immatriculations.

➡ Aux États-Unis, il faut remonter 15 ans en arrière pour retrouver des chiffres comparables. Dans sept des plus grandes villes, le nombre de vols a tout simplement doublé.

➡ En France, une voiture est volée toutes les trois minutes. Avec ses 9 % d’augmentation en 2022 et ses désormais 261 vols pour 100.000 habitants, notre pays se classe 4e parmi les plus mauvais élèves européens.


Faill(it)e technologique 👨‍💻

Le premier élément d’explication tient à l’évolution des systèmes de sécurité. Dans la plupart des pays, les courbes sur le temps long se ressemblent. Avec, globalement, depuis les années 2000, une baisse continue 📉 à mettre surtout au crédit des nouveaux équipements (anti-démarrage, clés intelligentes, etc.).


Terminé ! Le high-tech s'est mué, sur ce point précis, en un facteur de vulnérabilité. En France, par exemple, le piratage électronique est devenu archi dominant : 88 % des vols…

Aux États-Unis, le « Kia challenge » lancé sur TikTok a fait des ravages, et explique en partie les chiffres cités plus haut. Il encourage les followers à se lancer dans le vol de voiture et à cibler des modèles de Kia et de Hyundai qui n’offrent pas plus de 30 secondes de résistance.


Un « jeu d’enfant » 👦, qui vaut au groupe des poursuites de la part des autorités et des assureurs américains. En cause la mise sur le marché de véhicules dépourvus de dispositif d’immobilisation du moteur.


Simple calcul ⚖

Approvisionnement facilité et demande qui explose… rien d’étonnant à ce que le vol de voiture soit aussi attractif. Depuis le COVID, en effet, la pénurie de véhicules, la raréfaction des pièces et l’augmentation des prix ont rendu l’exercice plus lucratif que jamais. 🤑


Dans les réseaux criminels, on doit se dire en substance : « Maintenant, avec un kit de base et un peu de pratique, voler une voiture est à la portée du premier venu. Et puis les peines encourues restent négligeables comparées à d’autres activités. Le calcul bénéfice-risque est donc vite fait ! »


Implacable logique du marché…

Comments


bottom of page